Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Vendredi 29 octobre 2010

Bellini - Tiger

101028_Bellini_Tiger.jpg

Yes !

Encore un concert excellent de Bellini. C'est loin d'être la première fois, mais ça je vous l'avais déjà dit aussi ici.

Les années passent, Agostino, Giovanna, Alexis et Matthew sont toujours aussi excellents sur scène. Giovanna a la voix explosée, mais quelle énergie. On se prend même à échanger des blagues en italien, en français et anglais (Surtout sur le rappel "More ? C'est la mort !").

Ce soir, aux Instants Chavirés moins de monde qu'attendu. Faut sir qu'il y a 5 concerts intéressants le même soir, ça divise l'audience. Pourtant, prudent, je me pointais à 20h pile, ouverture des portes... Mais en fait non, pas encore. Et puis le premier groupe de 20h30 commence à 21h, Au bout de 3 chansons, je me range dans le camp des fumeurs et vais prendre l'air. Ça tombe bien, y'a tous les copains sauf ceux qui pouponnent. Du coup on peut tranquillement refaire le monde, parler emploi, écologie, retraites (oh comme le mot fait mouche), avant de rentrer écouter l'avant dernier mais très bon concert d'Aghostino.

Re-pause pour se retrouver pas si nombreux que ça devant Bellini, qui cartonne(nt?) et démarrent(nt?) sur une musique ravageuse, pour être rejoints par Giovanna dont la voix me rappelle par moment les bons vieux Heliogabale.

Le concert est bien trop court, mais se termine déjà trop tard, il fait nuit, froid sur Montreuil, et on se dit qu'on les reverrait bien encore un peu.

Lundi 30 août 2010

The internet was closed

100830_InternetClosed.jpg

Alors, je sais, j'en avais un peu parlé à l'époque, de l'autre côté, mais comme je suis une grosse feignasse, je n'avais pas encore franchi le cap du passage ici.

Cette fois-ci, pas de festival, mais un magnifique tee-shirt de chez Threadless, où ils font des choses sympathiques, pour nous les geeks. Et comme tout tee-shirt hors-concert et “pas groupe", je me dois de remercier l'auteur du cadeau.

C'est bizarre d'ailleurs "auteur", pour un cadeau. Surtout quand c'est une auteuse. Je néologise pour le plaisir. Et c'est donc en 2007 que le père noël breton m'envoya ce cadeau qui définissait parfaitement l'époque où Gally était ma coloc. Époque insouciante, où nous partagions la salle de bains, le salon, la cuisine, mais surtout la freebox. Époque merveilleuse aussi où nous nous sommes retrouvés bêtement dans le salon par le hasard des déconnexions réseau.

Et c'est là qu'on s'est rendu compte qu'on était quand même deux bons nerds...

Jeudi 19 août 2010

The National

100819_TheNational.jpg

Cette Route du Rock 2010 aura été pleine de bonnes surprises, mais aussi pleine de retrouvailles : à priori, j'y avais déjà vu Foals, mais un jour où j'étais de mauvaise humeur, j'y retrouvais Black Angels, découverts chez Dead Bees, Yann Tiersen, Flaming Lips, Liars...

Mais ceux qui me tentaient le plus, c'est The National. Y'a pas à dire, ce rythme, cette voix, ces airs qui restent, ces sons qui tournent, c'est pile ce qu'il me fallait. Depuis 2005, quand ils tournaient pour la sortie d'Alligator, je me disais que j'y retournerais, et c'est chose faite. Le chanteur crie un peu plus, l'ensemble reste très très cohérent, très profond.

The National, c'est Tindersticks qu'arriverait à pas nous endormir :)

Vendredi 28 août 2009

Les Savy Fav

090828_LesSavyFav.jpg

Ben est hautement responsable de ça. C'est chez lui que j'ai entendu les albums, et c'est avec lui que je me suis retrouvé au Nouveau Casino, pour profiter de la grosse claque du moment, Les Savy Fav qui officiait depuis un certain temps, avec un chanteur théâtral, adepte du déguisement cheap, et de la prise de contact avec le public, au point d'aller s'insérer sous un tee-shirt, le retourner pour laisser ce fan médusé et torse nu au milieu de la foule (il aura droit a un tee-shirt offert depuis le merchandising, directement ramené par la bête de scène (et de fosse)).

Jeudi 27 août 2009

Hopper

090827_Hopper.jpg

Tiens, un groupe mort. Hopper, c'est une vieille histoire, 1999-2008, je crois que je les rencontre en 2004, après la sortie de "A tea with D.", et je les vois pas mal de fois en concert, on finit par discuter de mettre ça en image avec Teg. Aurelia, Dorothée, Jean et Romain partent alors à Seattle enregistrer le deuxième album à Bear Creek, d'ailleurs, on peut suivre ça presque en direct sur le blog ouvert pour l'occasion. Et puis ils reviennent, re-concerts, silences, le clip tombe à l'eau par manque d'un coup de pied au cul de notre côté, ça correspond aussi au moment où Aurélia découvre les limites de sa voix, les soucis de label, l'album reporté... En octobre 2008, je raterai les deux derniers concerts d'adieu...

Lundi 24 août 2009

Migala

090824_Migala.jpg

La petite musique espagnole de Migala est là pour raconter des histoires, sobrement, sans fioritures, tout est en place et bien ficelé. Je me rappelle d'un concert au nouveau casino, des images qui défilent au fond de la scène, douce ambiance. Comme beaucoup d'artistes de chez Acuarela, pop soft.

Vendredi 21 août 2009

Sebastien Schuller

090821_SebastienSchuller.jpg

Certains tee-shirts sont adaptés complètement à l'ambiance du jour, mais on ne le découvre que bien après. Ce soir, j'ai reçu un coup de téléphone. J'ai raté plusieurs fois le début des concerts de Sebastien Schuller, notamment à la Villette lors de FeedBack, devenu plus tard Villette Sonique. 4 ans plus tard, l'émotion est encore là, les nœuds dans la gorge bien en place, rien ne se dénoue. Il faut que j'écoute le nouvel album.

Samedi 15 août 2009

Bellini - Horse

090815_Bellini.jpg

Alors Bellini, c'est un bon moment de bonheur. Vus plusieurs fois, à Lyon dans le premier GrrrndZero, au Batofar quand j'ai cru qu'ils allaient repasser plus de rock... Cette émanation d'Uzeda, Girls Against Boys, entre les US et la Sicile, a une patate énorme sur scène, une énergie fort appréciable. Bon, Bien sûr, ça plaira pas à tout le monde :) Mais moi ça me va bien.

Samedi 8 août 2009

Kinski

090808_Kinski.jpg

C'est Joachim qui m'a emmené un soir voir Kinski, alors que je ne connaissais même pas le nom. Du coup on s'est retrouvé à Mains d'oeuvres (Saint-Ouen), vu Türzi en première partie, sympathique. Et puis, ensuite, la claque. Alpine Static venait de sortir et "wow". Nappes, progression, riffs, le tout entrelacé, mélangé, tissé. Grosse découverte, bonne bonne découverte. Renouvelée 3 ans plus tard à la Flèche d'Or avec Rien pour une grosse soirée de guitares et d'ambiances.