090808_Kinski.jpg

C'est Joachim qui m'a emmené un soir voir Kinski, alors que je ne connaissais même pas le nom. Du coup on s'est retrouvé à Mains d'oeuvres (Saint-Ouen), vu Türzi en première partie, sympathique. Et puis, ensuite, la claque. Alpine Static venait de sortir et "wow". Nappes, progression, riffs, le tout entrelacé, mélangé, tissé. Grosse découverte, bonne bonne découverte. Renouvelée 3 ans plus tard à la Flèche d'Or avec Rien pour une grosse soirée de guitares et d'ambiances.