Prendre des vieux morceaux de pain sec (genre 250-300g).

S'ils sont pas assez en morceaux, ben, les découper, ils peuvent faire entre 2 et 5 cm de coté, c'est pas très important.
Les mettre dans un grand récipient (façon cocotte minute)

Recouvrir de lait (1L ou plus, enfin, jusqu'à ce que ça recouvre)


Prendre 100g de raisins secs (n'importe lesquels)
Les mettre dans un bol
Les recouvrir de grand marnier (maman dit "ou à défaut d'une autre liqueur aromatisée")


Laisser tout ce beau monde imbiber.
Tranquillement.
Remarque, on peut déjà commencer à préchauffer le four, ici, c'est thermostat 7, je fais tout à thermostat 7, me demandez pas pourquoi.


Faut ensuite rajouter de la cassonade au mélange pain lait. Faut en rajouter pas mal (maman dit "tu sucres comme tu l'aimes") Je crois qu'ici ça tournait dans les 150g, mais que là comme ça, je rajouterai encore bien 50g.

Ajouter 2 oeufs aussi. Des oeufs de poule, tous simples, avec du blanc et du jaune dedans.

Ensuite faut mélanger. C'est là qu'on est content d'avoir pris une cocotte minute plutôt qu'un bête saladier où on aurait été trop juste.

Là les méthodes divergent, chez nous c'est plutôt au fouet qu'on écrase le pain, on broie, on casse les croûtes, on finit par obtenir un aspect de purée maison, avec des vrais morceaux de pain, plein de lait, tout ça, on met le reste de sucre si on avait pas tout mis au départ, on finit de mélanger les oeufs, et on rajoute les raisins et le grand marnier. Bien sur les raisins ont pas tout bu, mais c'est pas grave, ça parfumera le pudding.

S'occuper un peu en beurrant un plat à génoise (un plat à gâteau de forme quelconque avec 5 cm de fond), mettre le mélange dedans, mettre le tout au four.

Nettoyer le plan de travail, rincer les bols, enlever les morceaux qui restent collés sur le fouet, faire faire un demi tour au plat dans le four histoire qu'il soit pas trop cramé vers le fond du four (ça par exemple, j'ai failli oublier).

De temps à autres, planter un couteau, histoire de vérifier l'avancement de la cuisson.
Quand le couteau ressort enfin sec (comme dans une pub pour pampers), laisser le four refroidir avec le pudding dedans.


Le pudding se mange au petit déjeuner et au goûter.
Il se présente moyennement à table en fin de repas, pas assez classe, mais si vous aimez ça, c'est pas moi qui vais vous en empêcher.

Bon appétit.

PS : en bon flemmard, je ne suis pas allé racheter des raisins cette fois-ci. Il me restait des pruneaux et des clémentines qui les ont parfaitement remplacé.